Estimer le budget travaux de sa rénovation

Processed with VSCO with hb1 preset

Quand on envisage des travaux de rénovation, il y a plusieurs façons d’atteindre le résultat espéré… Mais pour que celui-ci soit à votre goût et à votre image, l’un des secrets réside dans le suivi précis de votre budget. Et pour ça, encore faut-il l’avoir bien estimé au départ ! Que vous soyez dans la phase de recherche ou que vous ayez déjà les clés, vous devez probablement vous demander comment on entreprend un projet de rénovation ? L’ampleur de votre projet peut vous effrayer un peu au départ, ou alors, c’est que vous êtes encore dans la phase d’insouciance, et ça c’est complètement normal 🙂 mieux vaut qu’elle dure le plus longtemps possible… Il n’est pas rare que les personnes qui entreprennent des travaux de rénovation voient leur budget exploser, faute de maîtrise et d’anticipation. Le mieux pour commencer, c’est d’estimer votre budget travaux pour savoir si votre projet est viable et l’affiner au fur et à mesure… Il en va de la survie de votre projet. Alors comment fait-on quand on n’est ni architecte ni professionnel du bâtiment ? 

Pourquoi commencer par le budget

Quand on achète une maison ou un appartement à rénover, on a tendance à faire toute sorte de projections mais sans vraiment savoir ce qui sera réalisable, à la fois techniquement mais aussi financièrement. Prévoir votre budget est donc essentiel pour commencer. Ainsi, vous vous rendrez vite compte de ce que vous pouvez ou ne pouvez pas vous permettre, et donc ce qui va influencer l’état d’esprit général de votre déco… Vous pourrez ainsi voir si vous avez les finances qui vous permettent d’atteindre votre projet ou si vous devez revoir vos plans initiaux. Gardez malgré tout en tête que si vous avez à cœur d’obtenir un résultat précis, il n’y a sans doute pas qu’une seule façon d’y parvenir et bien sûr, les matériaux de seconde main, chinés et restaurés, vous permettront sans doute d’atteindre le résultat espéré à moindre coût. Ainsi, prévoir votre budget vous donne un aperçu du coût global pour négocier avec la banque, le plus souvent, mais aussi une idée de planning et du temps que ça pourra vous prendre puisque vous choisirez si vous faites faire ou si vous faites par vous-même. Ce qui vous indiquera également comment prioriser votre argent et votre planning, et donc l’ordre des pièces si votre maison est déjà habitable.

Réaliser un budget estimatif de départ est donc primordial pour évaluer la faisabilité de votre projet mais suivre votre budget tout au long de sa réalisation est tout aussi important. Les coûts vont fluctuer, c’est une évidence, parce que ça va déborder sur un poste de dépenses, et que vous ferez des économies sur un autre… Sans un suivi précis et régulier, vous serez vite perdu et surtout vous pourrez dépasser votre budget sans même vous en rendre compte… Et croyez-en mon expérience, le plus dure réside dans le fait d’être assidu sur ce suivi, car il nécessite d’être à la fois sur le chantier mais aussi sur le bureau, et on a parfois du mal à faire les deux, surtout quand on n’aime pas particulièrement les chiffres…

Penser au contexte avant d’estimer votre budget

Comme dans tout projet, la question essentielle à se poser est donc de connaître son objectif. Quelles sont vos intentions pour ce bien ? S’agit-il d’un investissement parce que vous voulez revendre dans les années qui viennent ? Ou alors, c’est la maison de vos rêves, celle où vous voulez voir grandir vos enfants et finir vos jours ? Ou encore, vous souhaitez louer, en faire un gîte ou une chambre d’hôte…

Il est important de déterminer votre objectif avant de réfléchir à votre budget puisque ça va nécessairement déterminer le niveau d’investissement financier que vous allez faire. Celui-ci ne sera pas le même si vous souhaitez y vivre quelques temps seulement et revendre rapidement ou si c’est pour de longues années. 

Maintenant que votre objectif est clair, il est important d’avoir une idée du marché sur lequel votre projet est implanté, surtout si votre objectif est de revendre. C’est en effet moins important si vous souhaitez y rester pour longtemps puisque la durée d’amortissement de votre investissement sera beaucoup plus grande. Cela pourra malgré tout vous éviter des erreurs, on ne sait jamais vraiment de quoi demain sera fait. Les biens qui se situent sur le marché environnant votre projet ont une valeur, qui peut certes évoluer, mais qu’il faut prendre en considération. Regarder les annonces des biens rénovés de votre commune et des communes alentours pour savoir à combien sont estimés les biens qui ressemblent à ce que vous pourriez réaliser vous permettra d’évaluer un prix de revente et vous donnera une idée de la valeur que vous pourrez apporter à votre bien une fois terminé. Attachez-vous surtout à calculer le prix au mètre carré de ces biens rénovés puisque nécessairement le prix de vente sera différent en fonction de la surface du bien. Ainsi, en fonction du budget consacré à l’achat de votre bien, vous y verrez plus clair sur le montant du budget travaux à ne pas dépasser, si vous ne voulez pas en sortir perdant financièrement. 

Votre budget “à la louche”

Vous en êtes au début de votre projet de rénovation, c’est totalement normal de n’avoir aucune idée du budget que cela peut coûter. Électricité, plomberie, menuiseries, cuisine et salle de bain, ouvrir un mur porteur, réaliser une terrasse sur pilotis,… la liste est longue et vous n’êtes pas professionnel, comment pourriez-vous connaître le budget lié à ces travaux ? Je me suis retrouvée à cet endroit-là aussi et je ne savais pas par où commencer. Surtout que le plus gros problème, c’est qu’il n’existe aucune réponse figée à ces questions. Tout projet est différent, les coûts pourront donc varier en fonction de la qualité de votre bien, de son âge, de ce que vous voulez en faire et surtout comment, avec quels types de matériaux, selon la région où vous habitez, etc, etc…

Mais voilà, avant de vous engager, il est essentiel de savoir où vous mettez les pieds, ne serait-ce que de façon approximative… Ça vous sera même demandé si vous faites appel à une banque pour obtenir un prêt.  Vous devez en quelque sorte deviner combien cela va vous coûter afin de savoir si vous pouvez vous le permettre ou pas… Vous approchez le plus possible de la réalité… Alors comment fait-on ?

Dans un premier temps, pour une enveloppe ultra grossière, il existe des référentiels de coûts au mètre carré que l’on trouve facilement sur internet et que, selon mon expérience de rénovation, j’ai trouvé plutôt juste et fiable (même si les fourchettes sont larges :-)). Ainsi, vous pouvez compter :

  • pour un rafraîchissement : On sera surtout sur une rénovation “décorative”, c’est-à-dire peinture, papier peint, sols, etc : entre 200 et 500 € du mètre carré
  • pour une rénovation totale : si vous ajoutez quelques travaux d’ampleur comme la cuisine et la salle de bain , le changement des menuiseries : entre 500 € et 1 000 € du mètre carré 
  • pour une rénovation lourde : vous vous engagez dans des travaux importants : isolation, placo, électricité, plomberie, murs porteurs, etc… entre 1 000 € et 1 700 € du mètre carré suivant la qualité des matériaux que vous choisissez et si vous faites par vous-même tout ou partie des travaux. 

Pour exemple, je peux vous parler de ma propre rénovation lourde de maison bourguignonne en pierre qui était pour partie à la limite de la ruine et pour l’autre, avec des prestations de type année 60/70… beurk ! Nous avons tout refait, du sol au plafond, sur deux niveaux avec des matériaux de qualité mais plutôt issus de la grande distribution. En effet, nous souhaitons revendre notre maison dans quelques années et ce n’est pas encore la maison de nos rêves, nous avons donc opté pour des investissements maîtrisés et nous en sommes à un peu plus de 1 100 € au mètre carré rénové… Nous avons fait faire le gros oeuvre par des professionnels : maçonnerie, toiture, plomberie, façades, terrasse ; et avons réalisé le reste par nous-même : isolation, placo, électricité, cuisine, salles de bain, sols et murs.

Si vous souhaitez connaître le détail des coûts liés aux travaux de ma maison, tout est dans le tableau de suivi budgétaire que vous pouvez télécharger dans cet article, afin que cela puisse vous aider à estimer les coûts de votre propre rénovation… Téléchargez-le et n’hésitez pas à ma dire ce que vous en avez pensé 🙂

Votre budget “au doigt mouillé”

Une fois que vous avez trouvé dans quelle enveloppe vous vous situez, vous devez affiner votre budget estimatif par poste de dépenses. Ce budget vous dira si votre projet est viable et éventuellement, en fonction de vos envies, vous permettra de savoir ce que vous déléguez à des professionnels du bâtiment ou ce que vous choisissez de faire par vous-même.

Il vous faudra alors lister tout ce que vous souhaitez réaliser pour votre projet et imaginer ce que cela pourrait vous coûter. Tout projet commence par une estimation avec plus ou moins de connaissances sur les coûts réels et la capacité à les financer. Votre rénovation n’est pas différente. A ce moment-là, internet est votre meilleur ami puisqu’en réalisant une recherche très précise, vous pourrez évaluer une somme pour chaque poste de dépenses. Les sites de bricolage de la grande distribution et les fournisseurs de matériaux affichent leurs prix, et vous permettent de vous faire une idée. Vous pouvez également faire faire des devis en ligne sur des sites de mise en relation avec des artisans. Parlez-en autour de vous, demandez à votre entourage ayant réalisé des travaux dernièrement, vos amis, vos voisins,… Sachez que ce n’est pas le moment de faire des économies et de voir au plus juste, mieux vaut être un peu large pour ne pas se serrer trop la ceinture ensuite et se laisser la possibilité de changer d’avis.

Votre budget précis

Pour affiner ensuite votre budget, vous devrez prendre contact avec des professionnels pour obtenir des devis précis après visite sur place. Ces devis vous permettront d’avoir de vraies estimations afin de confirmer et de préciser votre budget estimatif. Il est essentiel de faire de la mise en concurrence pour comprendre les différents types d’interventions et les comparer. N’hésitez pas à échanger avec les artisans, comprendre leurs méthodes, leurs tarifs… Je vous conseille de consulter trois entreprises par corps de métier pour obtenir une réelle estimation.

Le suivi du budget

La dernière étape, et non moins crucial, réside dans le suivi. Suivre méticuleusement les coûts des travaux que vous réaliserez au fur et à mesure vous permettra plus de sécurité financière mais aussi plus d’adaptabilité. Évidemment, les coûts peuvent évoluer en fonction de votre chantier, des surprises liées au bien, des imprévus, des changements de décisions,…que ce soit à la hausse comme à la baisse.

Pour suivre son budget, il faut être assez organisé et rien de mieux qu’un petit tableau excel pour savoir où on en est… J’ai pour ma part assuré le suivi de mon chantier régulièrement sur tableau mais également le suivi de la consommation de mon prêt… Ce tableau budgétaire était notre boussole et il nous a permis de revoir nos choix pendant l’avancée des travaux pour prendre les meilleures décisions. Il est certain que le budget final ne sera jamais vraiment le budget estimatif de départ, c’est bien pour cette raison que le suivi est indispensable. 

Je vous encourage à nouveau ici à télécharger le tableau dont je parle : vous y retrouverez les coûts exacts de la rénovation de ma maison et je vous explique pas à pas comment l’utiliser pour votre propre chantier !

Une enveloppe pour les imprévus

Enfin, comme dans toute mise en œuvre de projet, l’astuce à ne pas oublier pour ne pas dépasser son budget initial est bien sûr de prévoir une somme pour les imprévus dès le départ… Vous passez de cette étape serait une grossière erreur car vous n’auriez aucune marge de manœuvre pendant les travaux, et croyez-moi sur parole, c’est très inconfortable… Prévoir une somme pour les imprévus vous permet de ne pas rogner sur un poste parce que le précédent a dépassé, ou finalement de choisir un matériaux un peu plus qualitatif que celui que vous aviez prévu au départ parce que vous aviez regardé vite fait au moment du budget estimatif… Les imprévus permettent d’effacer les erreurs… et il y en a toujours…

En fonction de l’ampleur de votre projet, de l’état de votre bien et de votre connaissance des travaux, à vous de déterminer cette enveloppe. En général, on la matérialise en pourcentage sur la totalité des coûts estimés au départ, entre 5 et 10%, mais le choix de ce pourcentage reste à votre appréciation, aussi en fonction de ce que vous pouvez vous permettre… Vous verrez dans le tableau de suivi que de notre côté, nous avions opté pour 10%. C’était plutôt raisonnable et finalement, nous aurions pu partir sur 7.

Pour conclure, vous aurez compris qu’il est essentiel d’estimer son budget travaux avant de commencer, et même souvent avant d’investir, avant de décider d’acheter, pour s’éviter bien des erreurs… Ce travail est fastidieux mais grâce à cette méthode, cela peut être rapide pour la prise de décision. Ce qui restera nécessaire et impliquant sera le suivi du budget qui peut être un vrai travail à plein temps quand il s’agit de comptabiliser toutes les factures… Mais vous verrez qu’avoir une bonne visibilité sur votre budget vous permettra d’avoir un chantier serein et éclairé afin de prendre les bonnes décisions à chaque fois qu’une nouvelle question se posera…  

Laisser un commentaire

Vous aimerez peut-être