Comment garder la motivation quand rien n’avance dans ses travaux de rénovation ?

On le sait, un projet de rénovation peut être long et compliqué. Tout commence par l’attente, il faut s’y habituer…  Tout simplement parce que ça fait partie de ce genre de projet où on ne maîtrise pas tout. Rien que pour avoir les clés, il faut déjà prendre son mal en patience, et ce n’est que le début. Que vous fassiez pas mal de travaux vous-même ou que vous les fassiez faire, vous allez vite vous rendre compte que la vie de chantier est un parcours en dents de scie. Parfois on peut mettre un gros coup de boost, parce que les éléments s’alignent, on a tout le matériel disponible, le planning qui le permet, l’énergie… Parfois, on enchaîne les déconvenues, on découvre des imprévus, les artisans ne peuvent plus venir au moment où on l’avait prévu, ce qui décale tout le monde…

Bref, ça fait partie du jeu, il faut l’accepter. Mais ce n’est pas facile, je connais bien ce sentiment… En conséquence, oui, la démotivation fait aussi partie des travaux, les contretemps sont complètement normaux, tout le monde en passe par là, même les plus professionnels… ça rassure déjà un peu une fois qu’on s’est dit ça, pas vrai ?

Je ne parle pas des finitions qui peuvent s’éterniser mais sachez que les dernières grosses étapes passent toujours plus vite que les premières… Si votre chantier vous le permet, vous pouvez vous concentrer sur les pièces prioritaires et les faire une par une, ce qui limitera la baisse de motivation puisque vous avancerez par étape. Mais ce n’est pas possible pour tout le monde, surtout dans le cadre de gros travaux.

Je vous ai donc concocté une série d’astuces pour vous aider à garder la motivation, parce que je sais pour l’avoir vécu, que parfois, on a bien besoin d’un petit peu d’aide pour se remonter le moral et voir les choses autrement pour repartir du bon pied.

 

Mes 10 astuces pour faire remonter son niveau de motivation :

1. Faire une pause, décrocher 

On le dit souvent mais c’est bien la solution N°1 pour prendre du recul sur une situation et revenir avec une énergie nouvelle. Prenez du temps pour vous, seul ou en famille, mais loin, très loin de votre chantier. Profitez-en pour faire de l’exercice, autre que monter et descendre un escabeau, peut aussi vous aider à avoir les idées claires.

2. Réaliser une tâche qui montrera des résultats visibles et immédiats 

Quand vraiment c’est difficile, mettez votre plan de charge de côté et choisissez une tâche visible qui pourra être finie dans la journée. Remplir votre vase de satisfaction intérieure en quelques heures, retrouver la sensation du travail accompli et d’une bonne journée de travail bien rempli. Il n’y a rien de tel pour retrouver la motivation…

3.Regarder des photos d’avant pour se rendre compte du chemin parcouru

Les avant/après permettent aussi clairement de regarder en arrière pour se rendre compte des grandes étapes qu’on a déjà traversées. Profitez-en pour transformer l’exercice en jeu des 7 erreurs et vous verrez que ça deviendra vite amusant, surtout si c’est au cours d’un apéro 🙂

4. Faire la liste de tout ce qui a déjà été accompli

Dans le même esprit, vous pouvez aussi simplement prendre une feuille et un papier pour lister les tâches qui ont déjà été réalisées. Vous verrez, je suis sûre que vous serez surpris de voir tout ce qui a déjà été fait…

5. Faire le ménage de son chantier, ça fait du bien

Une petite mission “Grand Blanc” à la méthode de Marie Kondo permet de faire le ménage à l’extérieur mais aussi à l’intérieur. Bon, inutile de remercier les lais de papier peint déchirés mais améliorez votre vie de rénovateur en faisant un gros coup de rangement et d’aller-retour à la déchetterie. Vous vous dites que ça ne fait pas avancer le chantier mais détrompez vous, en vous débarrassant de ce qui ne peut plus servir, vous allez par la même occasion vous débarrasser de vos pensées négatives et toxiques liées au chantier. Et quel plaisir de travailler sur un chantier bien propre où tout est à sa place ! (même si ça ne reste jamais bien longtemps, c’est vrai)

6. Se projeter, quand tout sera fini

Ce conseil peut fonctionner si vous avez une bonne capacité à visualiser l’état fini de votre rénovation. Cela vous donnera envie de penser à l’aménagement, à la décoration. Réfléchir à la partie plus amusante peut-être pourra vous changer les idées et vous distraire de vos soucis du quotidien.

7. Faire une to-do list et exécuter tout ce qui peut être fait sans difficultés

Quand on aime les do-to list, cette astuce est  magique, infaillible même. Commencez par faire une liste en vrac de tâches à réaliser sur votre chantier et réalisez immédiatement ce qui peut-être fait tout de suite sans difficultés. Déjà, ça permet de barrer un nombre de tâches significatif, et ça c’est le kiff assuré ! Mais aussi, ça permet de réduire sa to-do list et ça fait plaisir aussi, n’est-ce pas ?

8. Demander un coup de main à des amis

Un peu comme “l’appel à un ami”, demander de l’aide, ça permet de se sentir moins seul aussi parfois… De vivre une journée de chantier à papoter tout en travaillant, de faire les choses différemment et d’avancer sur ce qu’on ne peut pas faire seul. 

9. Garder la positive attitude 

Vos pensées et votre attitude ont une influence sur votre mental et donc sur le déroulement de votre vie. Voir le positif en toutes situations, le verre à moitié plein, comme on dit, plutôt que de se plaindre, vous permettra de vous décourager moins vite. Répétez-vous des affirmations positives et vous verrez que vous appréhenderez la situation sous un autre angle. Et si vous pouvez aussi mettre en place une cagnotte à pensées négatives : un euro à chaque fois que vous vous surprenez à en avoir une et elles s’envoleront bien vite !

10. Et la carotte !

Et en super BONUS, un dernière astuce, La carotte ! Quand vous avez une tâche lourde et importante à réaliser et que vous n’en pouvez plus, comme l’isolation, le placo, les enduits (et là je sais de quoi je parle), prévoyez avant même de vous engager sur ce chantier une récompense à vous offrir à la fin pour vous auto-congratuler. Un resto en amoureux, un week-end entre copains, un spa en solo… Je suis sûre que vous trouverez plein d’idées et vous verrez que ça n’aura pas la même saveur si vous savez pourquoi vous pouvez en profiter 🙂

J’espère que ça aura pu vous aider à voir les choses autrement et n”hésitez pas à partager en commentaire vos astuces anti-chute de motivation si vous en avez d’autres !

Si cet article vous a plu, rejoignez-moi sur Instagram justement pour être tenu informé de toute l’actualité de @Cocomenthol !

Laisser un commentaire

Vous aimerez peut-être